Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

La Tribune le 24 Octobre 2012

30 Octobre 2012, 10:11am

 

 

Condamnation de Kerviel confirmée: la défense reconnaît avoir "échoué"

 

La Cour d'appel a confirmé ce mercredi 24 octobre le verdict prononcé lors du premier jugement. Jérôme Kerviel est donc condamné à verser 4,9 milliards d'euros de dommages et intérêts et à purger une peine de cinq ans de prison, dont trois fermes.

 

Trop excessif pour être crédible. Une peine jugée trop sévère et dénuée de sens. Voilà ce que La Tribune titrait à l'issue du jugement en première instance rendu le mardi 5 octobre 2010, qui condamnait Jérôme Kerviel à payer 4.915.610.154 milliards d'euros de dommages et intérêts et à purger une peine de cinq ans de prison, dont deux avec sursis.
Deux ans plus tard, ce mercredi 24 octobre à 13h30, la présidente de la Cour d'appel a tranché et décidé de confirmer l'intégralité de ce jugement.
A la sortie de la première chambre de la Cour d'appel de Paris, les avocats des deux parties se sont succédés aux micros des caméras et des radios.
Me Jean Veil, avocat de Société Générale, a déclaré que la Société Générale agirait de manière "réaliste" concernant le paiement des dommages et intérêts. Il a précisé que la banque ne renoncerait pas à se faire rembourser mais "elle examinera la situation de M. Kerviel, le cas échéant avec ses avocats".

 

"Culpabilité pleine et entière"

 

Sur l'arrêt de la Cour d'appel, Me Veil a estimé que "ces décisions concluent très clairement à la culpabilité pleine et entière de M. Jérôme Kerviel sur l'ensemble des infractions qui étaient poursuivies", et que "la sanction pénale importait peu à la victime, qui est la Société Générale, qui obtient en revanche la condamnation à rembourser la totalité du préjudice qu'elle a subi du fait des agissement frauduleux de son ancien trader".
Me David Koubbi, avocat de Jérôme Kerviel, a reconnu quant à lui: "Nous nous étions fixés comme objectif de défendre M. Kerviel contre une injustice absolument lamentable, je constate que nous avons échoué", avant d'ajouter que "nous allons continuer de soutenir M. Kerviel dans le combat qu'il mène. Nous allons maintenant rentrer travailler pour évoquer avec lui la possibilité d'un pourvoi en cassation". Jérôme Kerviel a ensuite annoncé sur RTL qu'il allait effectivement se pourvoir en Cassation. Me David Koubbi travaillera sur le dossier avec Me Patrice Spinosi, et attend une décision sous un an à un an et demi.

L'ancien trader, sonné par sa condamnation, a déclaré au micro de Marc-Olivier Fogiel: "Je ne m'attendais pas du tout à cette décision. Elle est totalement inique par rapport aux éléments du dossier. Je comptais même sur la relaxe". Il a estimé que le jugement protégeait la banque et profité de son temps d'antenen pour lancer un appel à témoins : "Je supplie les personne sdu secteur bancaire de me venir en aide".

Quant aux avocats des salariés de Société Générale, Mes Richard et Valeanu, ils considèrent que "tout au long des débats, les préjudices moraux et financiers des salariés et des retraités épargnants de la Société Générale ont été reconnus tant par la banque que par Jérôme Kerviel qui, quant à lui, leur a présenté ses excuses publiquement pour le mal qu'il leur a fait. Pour nos clients et pour leur défense, c'est l'essentiel. Les procédures civiles suivent leur cours devant le Tribunal grande instance de Nanterre. Nous avons la certitude que ces préjudices seront réparés par ce Tribunal comme ils doivent l'être".

Commenter cet article