Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le Monde - Chroniques judiciaires le 14 Juin 2010

14 Juin 2010, 20:11pm

14 juin 2010

columbo.1276529469.jpgElle est venue de Me Daniel Richard, partie civile au nom d’une poignée d’actionnaires de la Société générale. Cette bonne question, l’avocat l’a posée à Christophe Mianne, l’un des supérieurs hiérarchiques de Jérôme Kerviel (son N+6, comme on dit à la SocGen), qui était cité à la barre comme témoin. 

Une nouvelle affaire Kerviel est-elle possible à la Société générale ? lui demande Me Richard.

Nous avons beaucoup travaillé pour que cela ne se reproduise pas. Donc, je vais vous répondre : non, cela ne peut pas se reproduire. 

- Qu’est-ce qui a changé ?

- Tout un tas de contrôles nouveaux. La formation des gens. Le fait que, quand on ne comprend pas quelque chose, il faut l’escalader (sic). Un renforcement du service des risques. Une attention beaucoup plus forte sur tout sujet suspect. 

- Mais pourquoi les contrôles n’ont-ils pas été mis en place, avant ? Vous avez mis à la portée de jeunes gens stressés des armes de destruction massives !

Si c’était si facile, on l’aurait vu. Il a fallu mobiliser des dizaines de personnes pour détecter la fraude.

- Combien avez-vous gagné en 2008 et en 2009? Et votre rémunération a-t-elle été affectée par cette affaire?

Le témoin hésite à répondre. 

Ma rémunération n’a rien à voir avec cela. Elle relève de la vie privée…

Puis, il retrouve sa pugnacité. 

- Je précise que mon bonus a été de 0 en 2007 et je rappelle que j’avais présenté ma démission de la Société générale. Je me sens une responsabilité dans le fait de ne pas avoir pu éviter cette fraude.” 

Christophe Mianne est le seul membre de la hiérarchie de Jérôme Kerviel à être resté à la Société générale, tous les autres ont dû démissionner ou ont été licenciés. Il a été rétrogradé. 

 

 

Lien du blog : http://prdchroniques.blog.lemonde.fr/2010/06/14/proces-kerviel-une-bonne-question/

Commenter cet article