Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le Republicain Lorrain le 29 septembre 2012

29 Septembre 2012, 16:31pm

Percuté par un chariot de courses, il porte plainte

Un client septuagénaire d’un supermarché de Bourg-la-Reine, dans les Hauts-de-Seine, a déposé plainte après avoir été légèrement blessé par un chariot, a annoncé son avocat. Le 6 septembre vers 10h, l’homme de 74 ans se trouvait dans un magasin Carrefour Market quand, sur un tapis roulant incliné, il a entendu les cris d’une femme qui tentait en vain de retenir son chariot, selon M e Daniel Richard.

Le chariot a dévalé la pente et a percuté l’homme dans le dos. Selon Carrefour France, l’incident s’est produit « sur le tapis roulant qui mène au parking en sous-sol du magasin », et « tous les magasins de l’enseigne sont équipés de chariots aux roues autobloquantes qui assurent la sécurité des clients ». L’avocat du septuagénaire affirme que le chario ne disposait pas de freins. Son client se plaint d’avoir été blessé au pouce, aux genoux et dit souffrir de douleurs vertébrales et cervicales. Estimant que l’accident a été traité « avec légèreté » par l’enseigne, l’homme a déposé plainte le 21 septembre pour « blessures involontaires » et « mise en danger de la vie d’autrui ».

« Soulevé du sol »

Dans sa plainte, le septuagénaire raconte avoir été « projeté en l’air, soulevé du sol » et s’être « retrouvé hors du tapis roulant, coincé entre (son) chariot et celui de la dame ». Carrefour explique que « le magasin a aussitôt proposé une aide aux clients. Ces derniers ont refusé en répondant qu’ils n’en avaient pas besoin. Le directeur du magasin a présenté ses excuses et a proposé au client (se disant blessé) de le rencontrer et de prendre en charge d’éventuels frais médicaux. Le client a refusé. » « La plainte de mon client vise à s’assurer que Carrefour, qui a reconnu que ce chariot incompatible avec le tapis roulant n’avait rien à faire là, prenne toutes les dispositions pour que cela ne se reproduise pas », a jugé M e Richard, selon qui « il s’en est sorti parce qu’il est costaud ».

Commenter cet article